• Le 15 décembre 2017

What’s Up Doc dévoile le nouveau classement 2017-2018 des CHU et des spécialités les plus choisis par les futurs internes. Le CHU de Nantes reste cette année encore sur la première marche du podium, devant les Hospices Civils de Lyon et le CHU de Bordeaux.

Chaque année, What's up Doc publie le classement des CHU et des spécialités les plus prisées des futurs médecins venant d'effectuer leur choix d'affectation.

"Pour la 3e année de suite, les futurs internes ont donc jeté leur dévolu sur le CHU de Nantes" peut-on lire dans le dossier de What's up doc sorti en décembre 2017.

Couverture du Magazine What's up DocL’attractivité de la ville n’est plus à démontrer, classée première ville française où il fait bon travailler en 2017. Le CHU affiche, lui, une offre séduisante : diversité des spécialités proposées, qualité de l’enseignement, de l’encadrement des internes… Le Pr Pascale Jolliet, doyenne de la Faculté, le Pr Antoine Magnan, président de CME, et Philippe Sudreau, directeur général du CHU, soulignent leur travail d’équipe au quotidien et se réjouissent de concert du plébiscite nantais : "Ce classement est un indicateur important pour nous. Nous cherchons à coller aux préoccupations actuelles des internes, comme par exemple la possibilité de proposer une activité de recherche au sein du CHU, des enseignements sur la relation médecin-patient ou de faciliter la validation de la nouvelle maquette du 3e cycle."

Le CHU s'illustre également, sur certaines spécialités, comme le DES Maladies infectieuses tropicales qui compte parmi les nouvelles spécialités, effet de la réforme du 3e cycle.
 


En ligne de mire : un quartier de la santé sur l'île de Nantes

À l'horizon 2026, le futur CHU sera implanté au coeur du Quartier de la Santé, sur l'Île de Nantes. Au-delà d'un nouvel hôpital, un véritable quartier hospitalo-universitaire verra le jour rassemblant facultés de médecine, d'odontologie, Instituts de recherche, études paramédicales. Cette convergence formation / soins /recherche garantie par la plus grande proximité géographique est une véritable marque de fabrique, garante de l'excellence nantaise en santé.

"Cette synergie est essentielle, dans un univers médical qui évolue très vite, pour conserver et développer une offre de soins de très haut niveau, au service des patients" s'accordent à dire Olivier Laboux, président de l'Université de Nantes et Philippe Sudreau, directeur général du CHU de Nantes.