À l'heure de la construction d'un quartier hospitalo-universitaire sur l'Ile de Nantes, je souhaite poursuivre une politique ambitieuse, volontaire, dynamique, clairvoyante et responsable dans le but de donner à la Faculté de Médecine de Nantes tous les atouts qui lui permettront par son excellence de représenter au sein d'HUGO la Faculté « phare » du Grand Ouest. Mon action vise à donner à l'Ensemble Santé nantais (Médecine, Pharmacie, Odontologie, Maïeutique), tant sur le plan de la recherche que de l'enseignement et des innovations pédagogiques, une dimension et un rayonnement lui conférant une visibilité et une lisibilité à un niveau interrégional, et partant à un niveau national mais aussi international favorisant les échanges d'étudiants et d'enseignants-chercheurs constructifs.                          

Soins, enseignement et recherche sont indissociables dans notre Faculté et ce « Campus Santé du futur » au sein de la métropole permettra d'attirer les meilleurs enseignants, les meilleurs chercheurs, les meilleurs médecins, travaillant en synergie et solidairement pour le bien commun.

Les lignes de force de ma politique reposent sur les valeurs d'excellence, d'exemplarité et d'humanisme afin d'offrir à nos étudiants une formation de médecine théorique et pratique de qualité, professionnalisante, innovante et adoptant la nécessaire transition numérique de notre époque. L'émergence de parcours « recherche » attractifs au sein de nos UMR, de nos LABEX, de nos EA, appuyés par la dynamique translationnelle de nos DHU et de l'IHU prometteur Cesti, est favorisée, répondant, entre autres, à l'obligatoire exigence de préparation de futurs candidats à des postes hospitalo-universitaires.

Les nouvelles techniques de simulation sont déployées à Nantes via le centre de SIMU, l'Ecole de Chirurgie et le Laboratoire de consultations simulées. Nos enseignants sont incités à un compagnonnage  étroit et un suivi quotidien permettant l'acquisition des pratiques médicales hospitalières et ambulatoires, mais aussi de la relation médecin-malade et de qualités humaines telles que l'humanisme, le respect de la personne, la probité et le dévouement.

Nos étudiants en PACES bénéficient d'un encadrement par leurs aînés sous la forme d'un tutorat intensif et efficace. Nous avons à cœur de pouvoir offrir à nos étudiants des conditions d'accueil sécurisées et adaptées à la taille des promotions ainsi qu'aux échanges interprofessionnels, notamment avec les SHS et les professions paramédicales.

Continuons ensemble cette belle transmission. Je reste à votre écoute pour vous expliquer quel beau métier les étudiants en médecine ont choisi.

Pascale Jolliet

Biographie de Pascale Jolliet

Pascale JOLLIET est Doyen de la Faculté de médecine de Nantes depuis le 1er janvier 2014.

Elle est membre du bureau de la Conférence des doyens depuis juillet 2014.

Docteur en Médecine, titulaire d'une Thèse d'Université en Pharmacologie à Paris XII (1995) et de l'Habilitation à Diriger des Recherches, elle est nommée Maitre de conférences des Université - Praticien Hospitalier à la Faculté de médecine Paris XII, puis Professeur des Universités - Praticien Hospitalier en Pharmacologie à la Faculté de Médecine de Nantes en 1999.

Elle a été membre du CNU de 1997 à 1999 pour représenter les maîtres de conférences, puis de 2010 à 2015 comme Professeur des Universités. Elle est membre élu du Conseil d'Administration de l'Université de Nantes depuis 2012.

Responsable universitaire de la Pharmacologie à la Faculté de médecine, chef du Service de pharmacologie clinique du CHU de Nantes, elle est directrice du Centre Régional de Pharmacovigilance de Nantes ainsi que du Centre d'évaluation et d'information sur la pharmacodépendance des Pays de la Loire. Pascale JOLLIET est coordonnateur des vigilances du CHU et vice-président du COVIRIS. Après avoir développé à Paris XII des modèles expérimentaux de mesure du transfert cérébral des médicaments, elle a centré ses travaux de recherche sur l'évaluation clinique et pharmaco-épidémiologique du rapport bénéfice/risque des médicaments en phase IV et la méthodologie. Ses travaux ont conduit à plus de 150 publications dans des revues internationales.

Pascale JOLLIET a présidé de 2000 à 2009 la Commission de Contrôle de la publicité sur le médicament à l'Afssaps. Membre du conseil d'administration du Collège National de Pharmacologie Médicale, membre de la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique, elle est vice-président du jury des ECN depuis 2012. Elle est rédacteur en chef de la revue « La Lettre du Pharmacologue ».

Pascale JOLLIET est Officier de l'Ordre de la Légion d'Honneur et Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques.